Hallux Valgus

L’hallux valgus est la pathologie la plus fréquente du pied. Cette déformation progressive se manifeste par une déviation exagérée du gros orteil vers l’extérieur du pied et par l’apparition d’une bosse (ou exostose, communément appelée «oignon») au niveau de l’articulation.

Chirurgie du Pied | Hallux Valgus | Nice

QUELS SONT LES CAUSES DE L’APPARITION DE L’HALLUX VALGUS

Les femmes sont plus sujettes à l’hallux valgus : elles représentent plus de 90% des cas. L’atteinte est maximale vers la cinquantaine, âge où les modifications hormonales dues à la ménopause entraîneraient une hyperlaxité favorisant la déformation.

De plus, le port de chaussures étroites à bouts pointus et/ou talons hauts, contribue aussi très fortement à la déformation. L’hérédité : dans 30% des cas on retrouve un facteur familial. L’excès pondéral. Les pieds égyptiens : ils représentent 75% des cas. L’excès de longueur du gros orteil par rapport aux autres orteils le contraint à se rabattre dans la chaussure, notamment lorsque celle-ci est étroite et pointue.

COMMENT ÉVOLUE L’HALLUX VALGUS ?

L’hallux valgus est une déformation évolutive. Il s’accompagne de douleurs croissantes à la marche et au chaussage, associées parfois à une sensation d’engourdissement du gros orteil. Au départ, l’Hallux Valgus se traduit par une déformation isolée du gros orteil, associée à une douleur au niveau de l’exostose (oignon). Insérer une image d’hallux valgus peu évolué Une bursite inflammatoire peut apparaître au niveau de l’exostose : l’oignon est gonflé rouge et douloureux. Il peut s’ulcérer et aboutir à une infection. Insérer une image de bursite inflammatoire.

Lorsque l’hallux Valgus continue d’évoluer, le gros orteil continue de se dévier, « poussant » ainsi sur le 2ème orteil. Pour trouver de la place à son tour, le 2ème orteil va alors se recroqueviller en griffe : on parle de syndrome du 2ème rayon Insérer une image d’hallux valgus avec 2ème orteil en griffe La déformation va alors s’étendre progressivement à l’ensemble du pied, déformant les autres orteils en griffe. Les orteils ainsi rétractés vont rentrer an conflit avec la chaussure, d’où l’apparition de cors (accumulation de peau) douloureux sur les orteils.

Parallèlement, sous l’effet de la griffe du 2ème orteil, le gros orteil va se sub-luxer voir se luxer, donnant lieu à des métatarsalgies (douleurs à l’appui sous l’avant pied) Insérer une image de sub/luxation + image de métatarsalgies Plus l’Hallux valgus est corrigé tôt, plus les résultats sont bons. Il est donc recommandé de ne pas attendre que la déformation soit trop importante pour consulter.

QUAND DOIS-JE CONSULTER UN CHIRURGIEN DU PIED ?

L’apparition de douleurs à la marche et dès difficultés pour le chaussage.

QUELS SONT LES TRAITEMENTS POUR L’HALLUX VALGUS ?

Quelque soit l’évolution de l’hallux valgus, il est recommandé de porter des chaussures larges voire ouvertes afin d’éviter le conflit de l’exostose (oignon) contre la chaussure. Lorsque l’hallux valgus est débutant, peu ou pas douloureux et réductible : une orthoplastie (prescrite par un podologue) peut suffire à corriger les déformations. Lorsque la déformation est fixée, l’orthoplastie ne sera d’aucune utilité.

Lorsque l’hallux valgus est évolué, seule la chirurgie pourra corriger la déformation et stopper son évolution. Le port de semelles orthopédiques et d’orthoplasties pourront cependant limiter les douleurs le temps que l’opération puisse être pratiquée.

EN QUOI CONSISTE LE TRAITEMENT CHIRURGICAL ?

Le traitement chirurgical a pour but de réaxer le gros orteil. Il se pratique en 2 temps, le premier à pour but de réaxer le métatarsien, le deuxième de réaxer la phalange. Réaxation du métatarsien : Le chirurgien va réaliser une coupe (ostéotomie) en forme d’éclair dans l’os, afin de translater les deux parties osseuses l’une sur l’autre, et redresser le métatarsien.

Réaxation de la 1ère phalange : Le chirurgien va réaliser une coupe (ostéotomie) biseautée sur la phalange, afin de la réaxer, et si nécessaire la raccourcir. Ce geste permettra aussi de corriger un éventuel trouble de rotation du gros orteil. En cas de griffes sur les autres orteils, et/ou de métatarsalgies, d’autres gestes seront nécessaires pour corriger ces déformations.

QU’APPELLE T-ON CHIRURGIE PERCUTANÉE OU MINI-INVASIVE ?

La chirurgie percutanée de l’avant-pied a débuté il y a 30 ans aux Etats-Unis, avant d’être récemment diffusée en France via l’Espagne. Il s’agit d’une méthode consistant à opérer le pied en introduisant des instruments au travers d’incisions très courtes. Les gestes osseux (ostéotomies) ne sont pas réalisées à « ciel ouvert » mais par une petite incision voire à travers la peau. Cette technique répond à l’évolution de la chirurgie actuelle.

Elle limite l’agression au strict minimum, permettant ainsi une forte diminution des douleurs postopératoires, une réduction de la durée d’incapacité et une quasi absence de cicatrice. Cependant elle ne peut être appliquée à toutes les déformations ou pathologies de l’avant-pied. Son utilisation doit être décidée par le chirurgien en fonction de critères précis, cliniques et radiologiques. Elle est de plus en plus fréquente sur les orteils latéraux pour traiter les griffes d’orteils et les métatarsalgies (durillons plantaires), mais n’est réservée qu’au traitement de certains hallux valgus pour le gros orteil. En fait, l’association des techniques « ciel ouvert » (technique classique) et mini-invasive est fréquente pour traiter efficacement un avant-pied.

Les progrès de la chirurgie : La chirurgie mini invasive de l’hallux valgus

 
Réduire l’incision, limiter l’agression cutanée, simplifier les suites opératoires ont constamment été une obsession en chirurgie, notamment orthopédique. Grâce aux avancées technologiques (caméras et optiques arthroscopiques par exemple ), au développement d’instrumentations spécifiques et à l’amélioration des pratiques chirurgicales, la chirurgie mini invasive est devenue possible pour beaucoup d’interventions. (chirurgie main, épaule , genou …)

La chirurgie du pied, à l’instar des autres spécialités chirurgicales n’a de cesse de profiter des dernières innovations technologiques pour s’enrichir et progresser dans la voie d’un abord aussi minime que possible, d’autant plus que pour cette chirurgie, une composante esthétique non négligeable est à prendre en considération.

 

Principes du traitement de l’hallux valgus


Ostéotomie “SCARF” du premier métatarsien