Elle se caracterise le plus souvent par une douleur au talon trés localisée ( douleur à type de brulure, de piqure, de dechirure vive…). Souvent décrite par les patients comme un » clou » ou une » aiguille » plantés dans le talon.

Quelles sont les causes d’apparition de l’Epine calcanéenne ?

L’epine calcanéenne serait la cause de micro traumatismes statiques répétés, s’en resulte des depot de calcium au nivaux des lésions conduisant à une calcification des tendons ou du fascia avoisinant, au fil du temps , des excroissances se forment le long des tendons.

Comment se manifeste le syndrome de l’épine calcanéenne ?

il s’agit le plus souvent du même tableau : une douleur vive( plus souvent unilatérale ) aparaissant le matin dès le premier appui. Au debut , cette douleur est intermittente mais est exacérbée par la station debout,et plus ou moins calmée par le repos.

au fil de l’evolution du syndrome, la douleur devient de plus en plus présente et de plus en plus vive.

Cette douleur survient plus frequemment chez la femme de la cinquantaine, chez les sujets en surpoids.

les efforts excessifs et la station debout prolongée sont aussi des facteurs favorisants.

Comment est posé le diagnostic ?

Le plus souvent le diagnotic est posé suite à l’interrogatoire, et à l’examen clinique du pied ( surtout du talon ),la douleur etant bien spécifique à l’épine calcanéenne.

ce diagnostic peut etre complété par un examen radiologique, il n’existe cependant aucune correlation entre l’intensité de la douleur et l’imagerie radiologique.

Plus rarement une IRM ou une echographie sont demandées afin d’exclure d’autres pathologies.

.

Traitement ?

l’épine calcanéenne ne doit être traitée que dans le cadre d’une symptomatologie installée.

– Mesures générales :

perte de poids

éviter la station prolongée et les sollicitations intensives du pied

port de talonettes réalisées sur mesure par un podologue

Le repos de quelques jours ou semaines peut etre imposé en cas de poussée hyperalgique .

– Traitement médical :

Analgesiques, Anti inflammatoires administrés localement ou par voie generale, Corticothérapie locale par infiltartion.

L’anesthesie du nerf calcanéen par injection localisées ( derriere la malléole )

-Traitement physique :

Sismothérapie ou ondes de choc permettant de  » casser  » l’épine calcanéenne

Radiothérapie

Traitement chirurgical : il n’est reservé qu’en cas d’echec des traitements cités plus haut et reste exceptionel