A l’aube de l’humanité

Des chercheurs ont découvert au Kenya un os fossilisé qui appartient à la main d’un homininé vieux de près de 1,5 million d’années. Il possède certains attributs anatomiques, très humains, qui n’étaient jusqu’à présent observés que chez des espèces plus récentes, comme Néandertal ou l’homme moderne. 

Découverte d’un os d’Homo erectus

La main humaine possède certaines caractéristiques anatomiques qui font défaut chez les primates non humains. Elles permettent de tirer le meilleur parti de la préhension et de la manipulation d’outils. L’équipe de chercheurs dirigée par Fredrick Manthi, des Musées nationaux du Kenya, et Carol Ward, anatomiste et pathologiste de l’Université du Missouriont trouvé un os à l’ouest du lac Turkana au Kenya. Il s’agit du troisième métacarpien d’unemain, qui est lié au médius. 

Les chercheurs supposent que ce fragment de squelette tout à fait spécifique appartiendrait à un Homo erectus, puisqu’il date de cette époque. Ils y ont distingué la présence d’un processus styloïde, une projection de l’os dont l’extrémité est connectée au poignet. Or, selon les résultats de recherches obtenus jusqu’à maintenant, ce processus styloïde n’avait été détecté que chez notre espèce, chez les Néandertaliens et chez quelques autres humains archaïques.

Par conséquent, l’os découvert au Kenya semble indiquer que la main humaine est devenue habile il y a au moins 1,42 million d’années — soit quelque 0,5 million d’années plutôt tôt que le rapportaient jusqu’à présent les trouvailles et la documentation sur les fossiles. En tout cas, telle est la conclusion publiée dans la revue PNAS par les chercheurs.

Processus styloïde

Selon Carol Ward, le processus styloïde traduit une augmentation de l’agilité. Elle a permis aux espèces humaines anciennes de gagner en puissance et en précision dans l’étreinte manuelle et la manipulation des objets. Ces talents ont manqué à leurs prédécesseurs. Cette découverte apporte de nouveaux éléments et comble ainsi un trou dans l’histoire de l’évolution de la main de l’homme.

La spécialiste pense que cette main « moderne » n’est peut-être pas la première. Mais nous ne sommes jamais aussi proches de l’origine, puisque cette particularité anatomique n’a pas été remarquée chez les fossiles humains âgés de 1,8 million d’années. Ces mains adroites et expertes ont joué un rôle important pendant une grande partie de l’histoire de l’évolution du genre, Homo. Il est important que nous apprenions à mieux connaître cette évolution. Elle nous aiguillera vers une meilleure compréhension des aptitudes des autres espèces.

En résumé

Selon les résultats des recherches fossiles, la main humaine serait devenue habile, il y a un million d’années environ. Or, à la suite de la découverte au Kenya du troisième métacarpien de la main d’un Homo erectus vieux de 1,5 million d’années, les chercheurs ont conclu que la dextérité de la main humaine serait survenue quelque 500 000 années plus tôt.